Comment déterminons-nous l’évolution de l’allocation ?

La proportion d’actions et d’obligations dans votre portefeuille (c-à-d l’allocation) détermine le niveau de risque de votre portefeuille, autrement dit le pourcentage de perte momentanée auquel vous vous exposez.

De manière générale, plus vous êtes loin de l’échéance de votre investissement, plus vous pouvez prendre des risques. De la même manière, plus l’échéance de l’investissement est proche, moins vous devez prendre de risques.

Les actions étant plus risquées que les obligations, vous pouvez augmenter le risque de votre portefeuille en augmentant la part des actions. Selon le même principe, vous devriez prendre proportionnellement plus d’obligations pour réduire le risque de votre portefeuille.

Rappelons que risque et rendement sont profondément liés. Pour obtenir plus de rendement sur le long terme, il faut être prêt à prendre plus de risques et s’exposer à une perte temporaire potentiellement plus importante sur le court terme.

Reste à déterminer les proportions optimales requises et l’évolution de cette allocation actions/obligations au fil du temps. Ces deux éléments dépendent directement de votre objectif d’investissement. Épargnez-vous pour un achat important ? Pour préparer votre pension ? Pour générer une rente ? Sans but particulier ?

En fonction de votre objectif, nous préconisons différentes manières de faire évoluer votre allocation. Cette évolution peut être tracée dans un graphe appelé « glide path » ou « piste d’atterrissage », sur lequel la diminution progressive du poids des actions évoque la trajectoire d’atterrissage d’un avion.

Il est important de noter que les recommandations d’allocation données ci-dessous sont d’ordre général et peuvent ne pas convenir à tous les profils d’investisseur. Seule une analyse détaillée de votre profil au cours d’une conversation avec l’un de nos conseillers privés suite à cette simulation permettra de valider ou d’adapter ces recommandations générales.

Investissement général

Si vous n’avez pas d’autre objectif que de faire croître votre capital, vous pouvez considérer de garder votre niveau de risque constant dans le temps. Dans ce cas, le niveau de risque recommandé dépendra principalement de votre horizon d’investissement, de votre âge et du niveau de perte temporaire que vous jugez acceptable.

generalInvestment_fr.png

Planification de la pension

Lorsque plus de 20 ans vous sépare de votre pension, nous vous recommandons de prendre un portefeuille Easyvest de risque 9/10, contenant environ 90% d’actions. Au fur et à mesure que vous vous rapprochez de votre pension, nous conseillons de réduire progressivement votre exposition aux actions pour atteindre un portefeuille de risque 6/10, constitué d’environ 60% d’actions, au moment de prendre votre retraite. Au cours de votre retraite, par nécessité de générer une rente stable sur votre capital, nous recommandons de poursuivre la réduction du risque jusque 15 ans après votre retraite pour atteindre un portefeuille 3/10, constitué d’environ 30% d’actions.

retirementPlanning_fr.png

Génération d’une rente

Dans le cadre de la génération d’une rente, la logique de gestion de risque est la même que celle appliquée au cours de la phase de retraite d’un plan de planification de pension. Il est opportun de démarrer avec un portefeuille 6/10 au moment de la prise de la retraite et d’évoluer progressivement vers un portefeuille 3/10 au cours des 15 années suivantes.

Il faut toutefois noter que si votre patrimoine est important, si la rente attendue représente moins de 1% de vos avoirs totaux, et si vous investissez dans une optique transgénérationnelle (c-à-d que votre horizon d’investissement n’est pas limité par votre espérance de vie), il peut être opportun d’opter pour un portefeuille plus risqué et une allocation constante dans le temps.

retirementIncome_fr.png

Achat important

En vue d’un achat important, le niveau de risque optimal diminue rapidement au fur et à mesure que l’échéance de l’achat se rapproche. En effet, un portefeuille 10/10 constitué de 100% d’actions vous expose à une perte temporaire potentielle de 30% de la valeur de votre portefeuille. En cas de crack boursier la veille l’achat important planifier, la valeur de liquidation de votre portefeuille pourrait ne plus être suffisante pour couvrir votre acquisition. Une telle perte de valeur est toutefois moins préoccupante si votre achat est prévu dans 10 ans car votre portefeuille aura largement le temps de se redresser sur ce laps de temps.

De manière schématisée, nous vous recommandons un an avant votre achat d’opter pour un portefeuille de risque 1/10 ; deux ans avant, pour un portefeuille 2/10 ; trois ans avant, pour un portefeuille 3/10 ; et ainsi de suite…

majorPurchase_fr.png

Dernière mise à jour le 18/10/2018

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences, et vous proposer des contenus personnalisés. Accepter