Comment calculons-nous nos projections et recommandations?

Monte Carlo : l’outil statistique de projection

Nous estimons la valeur future d’un portefeuille par un procédé statistique appelé « simulation de Monte-Carlo ». Le principe est le suivant : nous simulons des millions de scénarios de marché en prenant en compte la performance passée des actifs en portefeuille, leurs volatilités historiques, leurs corrélations, leurs frais, les taxes applicables et l’inflation.

montecarlo_1_fr.png

Nous agrégeons ensuite les simulations obtenues et déterminons la simulation médiane, soit celle située exactement au milieu et dont 50% des simulations sont situées au-dessus et 50% en dessous. Cette simulation médiane représente le scénario de marché moyen qui a 50% de chances de se concrétiser.

montecarlo_2_fr.png

Selon le même principe, on peut déterminer ce qui pourrait arriver en cas de mauvaise performance du marché en prenant le 10e percentile des simulations, c’est-à-dire la simulation en dessous de laquelle seules 10% des simulations sont plus mauvaises. Ce percentile signifie qu’il y a 90% de chances que le résultat réel soit plus élevé.

Enfin, le 90e percentile des simulations indique un marché fort dans lequel il n’y a que 10% de chances que le portefeuille réel soit plus performant que cette simulation, et donc, 90% de chances que le résultat réel soit inférieur.

Hypothèses générales

Les hypothèses générales suivantes sont utilisées dans les projections d’Easyvest :

  • Les projections se basent sur le rendement et la volatilité passés des actifs en portefeuille, ce qui pose l’hypothèse que le passé est un bon prédicteur du futur ;
  • Les rendements estimés sont nets de frais et de taxes ;
  • En cas de dépôts ou de retraits, ceux-ci sont estimés être réalisés en fin d’année ;
  • L’inflation reprise par défaut est fixée à 0%. L’utilisateur peut l’ajuster au niveau des hypothèses ;
  • L’objectif d’investissement, les autres nombres, les rendements et les graphiques affichés sont exprimés en euros « réels », c’est-à-dire corrigés de l’inflation telle que définie au niveau des hypothèses ;
  • Les dépôts et les rentes périodiques sont considérés grandir au même rythme que l’inflation.

Recommandations et chances de succès

Toutes nos recommandations se basent sur une probabilité donnée d’atteindre l’objectif défini. Cette probabilité est configurable dans les hypothèses. Nous définissons une probabilité par défaut qui varie en fonction du type de plan :

  • Investissement général : nos recommandations offrent 50% de chances d’atteindre le montant escompté à la fin de l’horizon d’investissement, ce qui veut dire que nous nous attendons à des rendements moyens.
  • Planification de pension : nos recommandations tablent sur une probabilité de 90% de pouvoir maintenir votre train de vie tout au long de votre pension. Nous fixons la probabilité de ce plan à un niveau très élevé pour nous assurer que vous soyez en mesure de subvenir à vos besoins financiers durant toute votre pension, une période de votre vie durant laquelle vous ne serez plus en mesure de compléter vos revenus.
  • Planification de rente : comme pour la planification de pension, nos recommandations font l’hypothèse que vous auriez 90% de chances de léguer la montant que vous souhaitez à votre succession, tout en retirant la rente qui vous permet de maintenir votre train de vie.
  • Achat important : nous prenons une probabilité de succès de 60% d’obtenir le montant dont vous avez besoin pour réaliser votre achat, c’est-à-dire que nous considérons un scénario de marché légèrement en dessous de la moyenne.

Limitations

Bien que nous nous efforcions d’être le plus précis possible dans nos simulations et nos recommandations, celles-ci comportent certaines limitations qui découlent notamment du fait qu’il ne nous est pas possible de prédire le futur avec certitude. Les éléments susceptibles d’affecter nos simulations sont les suivants :

  • Les performances passées peuvent ne pas se répéter ;
  • Une inflation élevée peut fortement impacter les résultats réels ;
  • Les recommandations peuvent ne pas être suffisantes pour atteindre vos objectifs financiers.

Dernière mise à jour le 18/10/2018

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences, et vous proposer des contenus personnalisés. Accepter