chat icon
Camille Van Vyve

Camille Van Vyve

08 Sep 2022
Partager sur Linkedin Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Twitter

Pourquoi les indices boursiers s’expriment-ils en points ?

"Le BEL 20 clôture à 3.800 points", voilà une fin d’infos radio bien connue. Mais que représentent au juste ces "points" ? Courte leçon d’indices boursiers.

Pourquoi les indices boursiers s’expriment-ils en points ?

L’indice, le baromètre de l’investisseur

Nous l’écrivions dans un précédent blog, un indice boursier est une mesure chiffrée permettant à un investisseur d’évaluer de manière simple la performance d’un ensemble déterminé d’instruments financiers, souvent des actions.

Plutôt que des dollars ou des euros, des "points"

Puisque son intérêt est la simplicité, l’indice s’affranchit en général de la valeur monétaire de ses constituants. Il s’agit donc d’une mesure virtuelle dont la valeur absolue n’a d’autre intérêt que de servir de base de calcul: seul le différentiel observé au cours d’une période a de l’importance.

Exemple

Mettons que le BEL 20 clôture un jour donné à 3.800 points, la veille à 3.715. La variation relative de l’indice d’un jour à l’autre est donc de (3.800-3.715)/3.715= 2,3%. Cette donnée permet aux investisseurs de juger facilement de la rentabilité de leurs placements, de l’évolution de cette rentabilité, et permet de la comparer à la rentabilité d’autres placements.

Pas sans lien avec la performance

Les variations d’un indice sont exprimées en points et correspondent à la performance moyenne pondérée des cours des actions qui constituent cet indice. Chaque société reprise dans l’indice a donc un poids qui découle en général de sa capitalisation boursière, c’est-à-dire la valeur totale de ses actions en circulation. Ainsi, plus la capitalisation d’une entreprise est importante, plus la performance de cette entreprise pèsera sur l’évolution de l’indice.

On ne compare pas des points avec des points

Pourquoi le Nasdaq se mesure-t-il actuellement à plus de 10.000 points et le BEL 20 à seulement 3.000 ? Plusieurs éléments jouent sur ces "niveaux de points": la date de création de l’indice d’abord – 1971 pour le premier et 1990 pour le second – et la valeur de base de l’indice. Ainsi, à sa création, le Nasdaq valait 100 points alors que le BEL 20 en valait 1.000. Cela n’a donc pas de sens de comparer la valeur en points d’un indice et d’un autre.

Quelques exceptions

Contrairement à la plupart des indices boursiers pondérés par la capitalisation boursière, quelques rares indices sont pondérés par le prix. Dans ce cas, la valeur de l’indice est égale à la somme des cours des actions qui le constituent. C’est la méthode utilisée par le Dow Jones Industrial Average, le tout premier indice créé en 1885, et par le Nikkei 225. Ces indices s’expriment dès lors en dollars pour le premier et en yens pour le second.

Indices et fonds indiciels

Enfin, comme expliqué plus haut, rappelons qu’un indice est un indicateur, pas un produit d’investissement. Mais on peut acheter des produits financiers qui répliquent les indices: ce sont les fonds indiciels (ETF) ou trackers. L’indice boursier servira alors de boussole au gérant de l’ETF.

Partager sur Linkedin Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Twitter
Easyvest est une marque d’EASYVEST SA, n° d'entreprise 0631.809.696, autorisée et régulée par l’Autorité Belge des Services et Marchés Financiers (FSMA) comme société de gestion de portefeuille, et comme courtier en assurances, ayant son siège social Rue de Praetere 2/4, 1000 Bruxelles, Belgique. Copyright 2024 EASYVEST SA. La performance passée n’est pas une garantie pour les performances futures. La performance historique, les rendements attendus ou les projections statistiques peuvent ne pas refléter la performance future réelle. Tous placements financiers comportent des risques et peuvent résulter en des pertes.