En devenant société de gestion, easyvest bouscule le secteur financier belge
Matthieu Remy
Matthieu Remy
27 Apr 2022

En devenant société de gestion, easyvest bouscule le secteur financier belge

Bruxelles, le 28 avril 2022. Cela fait six ans que ce n’était plus arrivé. Depuis le 28 mars 2022, la Belgique compte une société de gestion supplémentaire : easyvest. Qu’une jeune entreprise parvienne à endosser le poids régulatoire imposé à ce type d’acteur est déjà un fait exceptionnel. La manière dont elle y est parvenue – grâce à des avancées technologiques inédites dans le secteur – en est un autre.

Petite révolution dans le monde financier belge : la fintech easyvest, active depuis 2016 dans l’investissement passif, est désormais reconnue par la FSMA, le régulateur belge des marchés financiers, comme société de gestion de portefeuille. Un exploit pour la jeune entreprise qui occupe une dizaine de personnes pour 85 millions d’euros d’actifs sous gestion.

Le niveau d’exigence requis pour obtenir ce type d'agrément explique la faible occurrence de ce genre d’événement. Pour y parvenir, la start-up a misé avant tout sur la technologie. « On a créé une nouvelle technologie de gestion du back-office, qui dans le jargon tech pourrait être appelée un "Open API de l’investissement", détaille Matthieu Remy. Toutes nos opérations de gestion de portefeuille, depuis la création d’un compte auprès de la banque dépositaire au passage d’ordres de bourse, sont désormais réalisées au travers d’une interface internet cloud web plutôt que sur un ordinateur dédié ou via des opérations manuelles. »

Au-delà de la prouesse technologique, ce sont surtout les avantages qui en découlent qui seront décisifs pour easyvest. « Notre nouveau statut nous donne plus d’autonomie, et notre nouvelle infrastructure IT plus d’agilité. C’est la combinaison rêvée pour accomplir notre mission : devenir la solution d’investissement et de planification de pension de référence pour tous les Belges », souligne Matthieu Remy.

Avec des tâches administratives fortement allégées et davantage d’automatisation des processus internes, les conseillers d’easyvest seront plus disponibles et plus proactifs dans la gestion du portefeuille de leurs 1250 clients. De quoi relever encore d’un cran le niveau de service déjà salué par la grande majorité d’entre eux. Par ailleurs, la qualité de la nouvelle infrastructure technologique permettra aux développeurs d’easyvest de construire rapidement de nouveaux produits de pointe en matière d’investissement et de planification de pension. « La PensionApp d’easyvest, qui permet de projeter et d’améliorer sa situation financière à la pension, est déjà proposée en version Beta à nos clients. Nous sommes impatients de la rendre accessible au grand public, courant du second semestre 2022 », se réjouit le CEO.

« Nous sommes désormais en mesure de délivrer des services d’un niveau supérieur à ceux des plus grandes institutions, avec en prime l’agilité d’une petite structure », affirme Matthieu Remy. Cet état de fait, associé à un solide agrément financier, devrait permettre à easyvest de convaincre bon nombre d’investisseurs et futurs investisseurs belges.

A propos d’easyvest

Easyvest SRL est un conseiller financier à forte dimension digitale qui aide les Belges à construire simplement des portefeuilles d’investissement et des plans de pension performants. Créée en 2016 par Matthieu Remy (Ingénieur Civil UCL, 2006, MBA Harvard Business School, 2012) et Corentin Scavée (Louvain School of Management, 2006), easyvest sert 1250 clients pour lesquels elle gère 85 millions d’euros de placements. En 2021, la société a levé une série A de €3M auprès d’entrepreneurs belges de la finance dont Luc Geuten (Mitiska), Alfred Bouckaert, Jacques-Martin Philippson et finance&invest.brussels.

Contact et interviews :

Matthieu Remy, co-fondateur et CEO
matthieu.remy@easyvest.be
+32 499 94 13 70


Nous rendons l'investissement simple et performant pour tous.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences, et vous proposer des contenus personnalisés. Accepter