Pourquoi le rééquilibrage de votre portefeuille est-il nécessaire?
Camille Van Vyve
Camille Van Vyve
25 May 2022

Pourquoi le rééquilibrage de votre portefeuille est-il nécessaire?

Quand vous créez un portefeuille d’investissement, votre profil de risque et vos objectifs financiers sont déterminants pour l’allocation d’actifs au sein de votre portefeuille – en gros, le mix actions/obligations. Avec le temps, l’écart de performance de chaque classe d’actifs peut créer un déséquilibre par rapport au mix de départ. Un rééquilibrage sera donc nécessaire.

Rééquilibrage ou « rebalancing » : c’est quoi ?

Le rééquilibrage – rebalancing en anglais – consiste à réaligner les pondérations d’un portefeuille d’actifs pour le ramener à son allocation cible. Imaginons par exemple que l’allocation cible de votre portefeuille est moitié actions, moitié obligations. Si les actions se comportent bien au cours d’une certaine période, la pondération des actions de votre portefeuille peut mécaniquement passer à 70 %, créant ainsi un déséquilibre. Vous pourriez alors décider de vendre des actions et d'acheter des obligations pour ramener le portefeuille à l'allocation cible initiale de 50/50 : c’est ce que l’on appelle le rééquilibrage.

Pour quoi faire ?

Le rééquilibrage de portefeuille permet tout d’abord de maintenir l'allocation de votre portefeuille au niveau des risques que vous êtes prêt à supporter en tant qu’investisseur. Il s’agit donc avant tout d’une stratégie de gestion du risque au sein d’un portefeuille d’investissement. Par ailleurs, en vendant ce qui a monté et en achetant ce qui a baissé, le rééquilibrage peut éventuellement permettre d'augmenter le rendement global de votre portefeuille.

Comment rééquilibrer un portefeuille ?

Le rééquilibrage peut être mis en œuvre en transférant des actifs, c'est-à-dire en vendant des investissements d'une classe d'actifs surpondérée et en utilisant l'argent pour acheter des investissements dans une classe sous-pondérée. Mais il peut aussi s’effectuer en injectant de l'argent frais dans une classe sous-pondérée ou en effectuant des retraits d'une classe surpondérée.

Quand rééquilibrer un portefeuille ?

Sur la question de la fréquence du rééquilibrage, plusieurs approches sont possibles : on peut par exemple rééquilibrer à intervalles réguliers ou le faire lorsqu’une pondération dépasse un certain seuil défini comme « inacceptable ». L’avantage de la première approche est sa simplicité et son coût ; la seconde est plus sensible aux fluctuations de marché mais peut s’avérer onéreuse en cas de fortes variations.

Mix constant vs allocation dynamique

La stratégie à mix constant a pour objectif de maintenir une allocation cible, quel que soit le montant de votre patrimoine, comme décrit ci-dessus. A l’inverse, l'allocation dynamique est une stratégie de gestion de portefeuille qui ajuste fréquemment la composition des classes d'actifs en fonction des conditions du marché ou d’un objectif d’investissement spécifique. Les deux stratégies peuvent nécessiter un rééquilibrage : la première pour maintenir le mix cible, la seconde pour ajuster le mix aux conditions du marché ou à l’objectif.

Rééquilibrage et planification de pension

C’est le cas dans le cadre de la planification de la pension où il est opportun de prendre un risque élevé lorsque l’horizon d’investissement est encore long et de diminuer le risque à l’approche de la pension. Cela permet réduire la probabilité de forte baisse au moment où le capital épargné pourra être retiré pour générer une rente. Dans ce contexte, le rééquilibrage peut servir à ajuster la pondération de votre portefeuille dans le temps en fonction de cet objectif particulier de pension.

Le rééquilibrage chez easyvest

Chez easyvest, nous distinguons 10 profils de risque et contrôlons continuellement le niveau de risque réel du portefeuille de chaque client. Nous rééquilibrons un portefeuille dès que son risque effectif dévie trop – environ 4% dans notre modèle – du niveau cible fixé avec le client. Les rééquilibrages ne sont donc pas quotidiens afin de minimiser la friction fiscale découlant des transactions, de laisser les actifs dévier suffisamment avant de cristalliser une plus-value, ou de profiter d’une baisse du marché. Nous rééquilibrons également les portefeuilles à chaque apport ou retrait, en vendant par exemple l’actif qui s’est le plus apprécié. Enfin, lorsque l’allocation du plan est dynamique dans le temps, nous contrôlons l’allocation du portefeuille et l’adaptons automatiquement, au fur et à mesure, comme défini dans le plan d’investissement.


Nous rendons l'investissement simple et performant pour tous.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences, et vous proposer des contenus personnalisés. Accepter