Rencontre avec Charles d'easyvest
Camille Van Vyve
Camille Van Vyve
23 Jun 2021

Rencontre avec Charles d'easyvest

Charles de Brabandere, 35 ans, 2 enfants. Domicile : Bruxelles. Titre : Chief Technology Officer.

En 2018, tu deviens le premier employé d’easyvest, aux côtés des deux fondateurs. C’est une place facile à prendre ?

Cela s’est passé de façon très naturelle. Il faut dire qu’on avait un background commun avec Matthieu et Corentin : diplômés de la même université voire de la même faculté, avec tous les trois une expérience en consultance. On était d’emblée alignés sur la manière de travailler. Après, le chiffre 3 a du bon et du moins bon : d’un côté, c’est génial de pouvoir toucher à tout et d’être impliqué dans toutes les discussions. De l’autre, il m’est arrivé de devoir prendre position en faveur d’un avis ou d’un autre. Sur certaines questions j’étais à l’aise de le faire, sur d’autres un peu moins.

Tu t’étais pourtant juré de ne jamais travailler dans la banque et l’assurance…

C’est vrai ! Quand j’ai commencé à explorer d’autres horizons que Deloitte, je me disais : « tout sauf la banque et l’assurance ». Mais en définitive chez easyvest, on essaie justement de se défaire de tout ce qui me dérange dans ce secteur, la lourdeur des processus en tête. On est en quelque sorte le Uber de la banque-assurance, et c’est ça qui me plaît.

Quel regard portes-tu sur la croissance actuelle d’easyvest, après trois années en « petit comité » ?

Je n’attendais que ça : que les choses avancent plus vite. Je suis donc ravi que la levée de fonds ait pu avoir lieu, que l’équipe grandisse et que les projets restés sur un coin de table soient mis en chantier. A titre personnel aussi, c’est enthousiasmant : dès lors que l’équipe produit s’étoffe, je prends un nouveau rôle dans l’entreprise, qui comprend aussi de la stratégie interne. Non seulement ça m’intéresse, mais c’est aussi une corde supplémentaire à mon arc.

Aujourd’hui, comment définis-tu ton rôle de CTO ?

Je suis responsable des équipes de développement et de l’architecture IT – John supervise le design, moi les fonctionnalités techniques. Nous suivons la méthodologie Agile, c’est-à-dire que nous mettons à disposition des clients externes et internes de nouvelles fonctionnalités toutes les deux semaines, afin d’accélérer au maximum les boucles de feedback. Et à côté de ça, je coordonne des projets plus stratégiques qui ont des implications techniques, par exemple l’intégration de nos systèmes avec ceux de partenaires externes.

Ton meilleur souvenir chez easyvest ?

Un week-end à la mer consacré à la définition de la stratégie de croissance d’easyvest et à la préparation de la levée de fonds. La dynamique était géniale, j’en garde un très bon souvenir. J’espère qu’il y en aura d’autres ;-)


Nous rendons l'investissement simple et performant pour tous.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences, et vous proposer des contenus personnalisés. Accepter