Rencontre avec Jim d'easyvest
Camille Van Vyve
Camille Van Vyve
28 Jul 2021

Rencontre avec Jim d'easyvest

Jim Stockman, 23 ans. Domicile : Braine-l’Alleud. Titre : Full Stack Developer.

Tu viens d’enchaîner deux stages, un premier chez un tour opérateur et le second chez easyvest. Pas vraiment le même monde…

Ça c’est clair ! Ni le même monde, ni le même rôle, d’ailleurs. Mais finalement cela aura été une excellente transition : dans mon stage précédent, j’ai été amené à travailler avec la technologie de développement web React, et chez easyvest, avec React Native, son équivalent pour le développement d’applications mobiles. Cela veut dire qu’en six mois à peine, j’ai acquis une solide expérience dans une technologie de pointe que je ne connaissais pas du tout.

Que fais-tu exactement chez easyvest ?

Je participe au développement de la PensionApp que l’on va sortir prochainement. Une partie délicate consiste en la récupération de données publiques pour les intégrer à l’application. Le mécanisme est évidemment tout à fait légal mais n’est pas sans contraintes en termes de processus et surtout, il s’agit de minimiser le poids de ces processus dans le fonctionnement de notre appli.

Qu’est-ce que tu apprécies chez easyvest ?

La curiosité des gens pour le travail des autres départements et le niveau général de l’équipe. C’est aussi très agréable d’avoir un CEO qui s’y connaît en informatique, y accorde de la valeur et surtout, qui met les mains dans le cambouis. C’est très différent comme contexte de ce que j’ai pu connaître par le passé.

La pension, tu y penses ?

Je crois surtout que je ne me suis pas encore assez intéressé au sujet. Du coup, je ne peux pas dire s’il y a urgence ou pas, si je ferais bien de prendre les devants ou non. Je suis un ignorant heureux, mais mon travail chez easyvest va sans doute m’ouvrir les yeux.

Comment vois-tu ton avenir ?

Au niveau professionnel, je sais que je ferai une carrière d’indépendant. Je suis déjà administrateur d’une société de conseil pour laquelle je compte également offrir mes services. En fait, je m’intéresse à tout, et c’est donc davantage le milieu dans lequel je suis qui guide mon parcours : si je dois un jour devenir technicien réseau, aucun problème ! J’ai aussi un penchant pour les travaux manuels et les sports de combat, dans la vraie vie ou sur écran d’ailleurs. Quand les circonstances me permettront de m’y remettre, j’enfilerai à nouveau mes gants de boxe ;-)


Nous rendons l'investissement simple et performant pour tous.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences, et vous proposer des contenus personnalisés. Accepter