Qu'est ce qu'un indice boursier exactement?
Corentin Scavée
14 Mar 2018

Qu'est ce qu'un indice boursier exactement?

« Le S&P 500 atteint son plus haut niveau historique », « le BEL 20 dépasse les 4.000 points », « le Nikkei 225 perd 20% après Fukushima » … Derrière ces Breaking News se cache la notion d’indice, un concept central de la finance des marchés permettant d’évaluer en un clin d’œil la tendance boursière. En quelques mots, un indice est une mesure financière permettant à un investisseur d’évaluer de manière simple la performance d’un ensemble déterminé d’instruments financiers. Il couvre généralement une place boursière, une zone géographique ou un secteur donné. Si les valeurs financières considérées sont le plus souvent des actions, il existe des indices obligataires et sur des produits dérivés.

Un panier de valeurs déterminées

Un indice se construit en sélectionnant un panier (un ensemble) reprenant un nombre déterminé de valeurs (instruments financiers) répondant à des critères définis. Les poids respectifs de ces valeurs au sein de l’indice sont généralement fixés en fonction de leur capitalisation boursière et limités pour éviter toute surreprésentation. Ainsi, le BEL 20 reprend les 20 sociétés les plus importantes de la bourse Euronext Bruxelles et limite leur poids à 15%. Une grande société comme AB Inbev a donc un poids plus important (~12%) au sein du BEL 20 qu’une société plus modeste comme Colruyt (~2%).

Une mesure virtuelle donnant la tendance

L’indice est une mesure virtuelle dont la valeur absolue n’a aucun lien direct avec la capitalisation boursière de ses constituants et n’a d’autre intérêt que de servir de base de calcul. Seul le différentiel observé au cours d’une période a de l’importance. Celui-ci est calculé comme la moyenne pondérée des performances individuelles des constituants de l’indice. Cette moyenne donne la tendance haussière ou baissière du panier dans son ensemble.

Dow Jones, le père de tous les indices

La notion d’indice remonte à 1896 lorsque Charles Dow, rédacteur en chef du Wall Street Journal, cherchait à offrir à ses lecteurs un moyen simple et rapide d’évaluer la performance de la bourse de New York. Il eut l’idée de calculer une valeur représentant la moyenne des performances des 12 valeurs industrielles cotés sur Wall Street. C’est ainsi que vit le jour le premier indice boursier que Charles Dow nomma modestement le Dow Jones Industrial Average.

Une généralisation progressive

Il fallut attendre les années 80 pour que le Dow Jones inspire d’autres indices à travers le monde. Début des années 90, chaque place financière comptait le sien représenté par un acronyme suivi d’un chiffre indiquant le nombre de constituants. Ces indices étaient alors calculés et publiés par des journaux financiers ou des associations d’agents de change. Les plus connus sont le BEL 20 à Bruxelles, le CAC 40 à Paris, le S&P 500 aux Etats-Unis et le Nikkei 225 à Tokyo.

Une excellente base de comparaison

Si les indices furent d’abord des valeurs virtuelles servant simplement à donner la tendance, les investisseurs trouvèrent rapidement judicieux de les utiliser comme base de comparaison, ou « benchmark » en anglais, pour évaluer la performance d’un portefeuille. Grâce aux indices, un investisseur pouvait aisément apprécier les décisions d’investissement et prestations de son gestionnaire.

Une nouvelle manière d’investir

Fin des années 80, une banque américaine (State Street) eut l’idée de créer un fonds reproduisant la composition du S&P 500 afin d’offrir à ses investisseurs ni plus ni moins que la performance de l’indice. Le premier fonds indiciel était né, le SPY. Ceci fit émerger les indices, non plus comme des indicateurs ou des comparateurs, mais comme la base même de l’élaboration de stratégies d’investissement. Vu les difficultés éprouvées par les gestionnaires actifs à faire mieux que les indices, ces fonds connurent rapidement un franc succès. Aujourd’hui le SPY est le plus grand fonds au monde avec $250 milliards d’actifs investis.

Une explosion fulgurante

Le développement de l’industrie des fonds indiciels et des produits dérivés stimula la création de nouveaux indices. L’avènement de l’informatique accéléra encore cet essor en facilita leur calcul jusqu’à permettre de déterminer la valeur des indices en temps réel. Secteur, région, taille, devises, impact sociétal… furent autant de critères utilisés pour définir les nouveaux paniers de valeurs. L’explosion fut telle qu’on dénombre aujourd’hui plus de 3 millions d’indices à travers le monde.

Une composition dynamique

Un indice est souvent perçu comme passif et statique. Pourtant, c’est une mesure dynamique dont la pondération est ajustée quotidiennement selon l’évolution des bourses et dont les constituants sont réévalués périodiquement, les sociétés en perte de vitesse étant remplacées par les étoiles montantes. Ainsi General Electric est la seule valeur faisant encore partie du Dow Jones un siècle plus tard, et la société la plus importante du BEL 20 en 2007, Fortis, n’en fait plus partie aujourd’hui.

Des nuances subtiles mais primordiales

Si les indices offrent un moyen rapide d’appréhender l’évolution d’un marché, la précipitation conduit à des erreurs d’interprétation. Les facteurs d’erreur les plus fréquents découlent du fait que les indices usuels excluent les dividendes et sont exprimés en devise locale.

Sans tenir compte des dividendes, un investisseur observant le CAC 40 pensera que la bourse de Paris n’a toujours pas récupéré la baisse de 2008. Pourtant, en incluant les dividendes importants versés par les sociétés françaises, celle-ci a effacé ses pertes depuis 2015.

De même, en faisant abstraction de la devise, on aurait tendance à penser Wall Street a fait bien mieux que Paris en 2017, soit 19% pour le S&P 500 contre 9% pour le CAC 40. Pourtant, vu la dépréciation du dollar cette année-là, l’appréciation du S&P 500 s’est limitée 5% en euro, soit deux fois moins que la bourse parisienne.

Easyvest et les indices

Les indices sont à la base de l’approche d’investissement mise en œuvre par Easyvest. Ce sont les indices qui ont permis de mettre en lumière l’inefficacité de la gestion active et ce sont eux également qui sont à l’origine du développement des fonds indiciels, les instruments financiers préconisés par Easyvest. Nos solutions d’investissement vous permettent de tirer profit des indices par l’intermédiaire des fonds indiciels. Nos conseillers privés sont toujours disponibles pour vous aider à construire des portefeuilles d’investissement personnalisés adaptés à vos projets de vie.


Easyvest vous aide à gérer vos investissements en ligne. Nous conseillons des portefeuilles simples et intelligents à un prix abordable et unique.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences, et vous proposer des contenus personnalisés. Accepter