chat icon
Camille Van Vyve

Camille Van Vyve

06 Mar 2023
Partager sur Linkedin Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Twitter

Investir à 1 an: 18 ans pour se constituer un joli capital de départ

Bien sûr, vous ne déciderez pas vous-même d’investir dès votre plus jeune âge. Mais si vous êtes parent, posez-vous la question pour vos enfants ! Le « livret jeune », en plus d’être passé de mode, ne rapporte rien… Avec un horizon d’investissement d’une vingtaine d’années, pourquoi ne pas investir l’épargne de vos enfants en actions ?

Investir à 1 an: 18 ans pour se constituer un joli capital

Soyez plus malin que l’écureuil

En matière d’investissement, la première règle, c’est de commencer tôt. Parce qu’avec le temps, l’épargne ne grandit pas de façon linéaire comme celle de l’écureuil, mais de façon exponentielle grâce à la magie des intérêts composés, réinvestis eux aussi année après année. Investir pour son enfant dès le plus jeune âge, c’est donc lui faire profiter de cette croissance exponentielle le plus tôt possible, peu importe la taille du capital investi au départ.

Horizon long = plus grande tolérance au risque

De même, en investissant tôt pour votre enfant, l’horizon d’investissement dont il profitera sera long, puisque l’argent ne sera pas débloqué avant sa majorité. Dix-huit ou même une quinzaine d’années d’horizon d’investissement, c’est du pain bénit pour un investisseur ! Cela permet de respecter toutes les conditions nécessaires pour un placement totalement ou quasi totalement en actions, et de tabler sur un rendement de l’ordre de 7% par an en moyenne.

Objectif : financer ses études, un premier achat immobilier…

A l’approche de la majorité, il s’agira aussi de responsabiliser le futur titulaire du compte sur l’usage qui sera fait du montant ainsi mis à sa disposition et de souligner l’importance de l’épargne tout au long de sa vie d’adulte. La somme accumulée pourra servir par exemple à financer des études supérieures – pourquoi pas à l’étranger – ou éventuellement à financer plus tard un premier achat immobilier.

Compte bloqué jusqu’à 18 ans

Un compte-titres peut être ouvert au nom d’un mineur par un représentant légal, généralement un parent. Les valeurs mobilières placées sur le compte sont considérées comme appartenant au mineur ; le représentant légal s'engage à gérer ces avoirs en bon père de famille et dans l'intérêt exclusif de l’enfant. A 18 ans, l’enfant disposera librement des sommes investies en son nom.

Ouvrir un compte au nom de ou pour son enfant ?

Si en tant que parent ou grand-parent, vous tenez à garder un certain contrôle sur ces montants, vous pouvez aussi choisir d’investir pour votre enfant sans placer l’argent à son nom (ou opter pour une combinaison des deux formules). Vous pourrez ainsi disposer librement, et à tout moment, des sommes investies.

Relisez les autres articles de la série « Investir selon votre âge »: investir à 25 ans, investir à 40 ans, investir à 65 ans et investir à 75 ans.

Partager sur Linkedin Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Twitter
Easyvest est une marque d’EASYVEST SA, n° d’entreprise 0631.809.696, autorisée et régulée par l’Autorité Belge des Services et Marchés Financiers (FSMA) comme société de gestion de portefeuille, et comme courtier en assurances, ayant son siège social Rue de Praetere 2/4, 1000 Bruxelles, Belgique. Copyright 2024 EASYVEST SA. La performance passée n’est pas une garantie pour les performances futures. La performance historique, les rendements attendus ou les projections statistiques peuvent ne pas refléter la performance future réelle. Tous placements financiers comportent des risques et peuvent résulter en des pertes.