chat icon
Camille Van Vyve

Camille Van Vyve

09 Apr 2024
Partager sur Linkedin Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Twitter

Investir à 25 ans: préparer ses achats majeurs

La vingtaine, probablement un premier boulot et des premières rentrées financières… Même si cette période est généralement plus propice à la dépense qu’à l’investissement, il est déjà possible, à ce stade, de jeter les bases d’une bonne gestion financière.

Investir à 25 ans: préparer ses achats majeurs

Faut-il investir de façon agressive quand on est jeune ?

En tant que jeune investisseur, on vous a peut-être répété que vous devriez investir de manière agressive parce que vous « avez du temps devant vous ». Cela signifie généralement investir dans un pourcentage élevé d'actions et un petit pourcentage d'obligations ou de liquidités. Mais c’est oublier une partie importante de l’histoire : vos objectifs d’investissement.

Quels sont vos objectifs d’investissement ?

La partie de votre argent qui est destinée à des objectifs à long terme, comme la pension, devrait très probablement être investie de manière agressive. Mais dans la vingtaine, vous avez d'autres objectifs financiers en tête que la pension … voire même, vous n’y pensez pas encore du tout ! A l’inverse, vos prochaines vacances, votre mariage ou l’achat d’un premier bien immobilier sont des priorités. Ces objectifs-là nécessitent une autre planification financière qu’un investissement agressif en actions.

La théorie des compartiments

Pour une gestion optimale de vos finances, il est judicieux de créer des compartiments d’investissement en fonction de l’horizon de vos objectifs financiers. Plus l’horizon de l’objectif augmente, plus les possibilités d’investissement s’élargissent. On considère généralement trois compartiments : un fonds d’urgence en cash pour les dépenses de court terme, une partie investie de manière prudente pour financer un prochain achat immobilier par exemple, et enfin une partie investie de façon agressive en actions pour les objectifs de (très) long terme comme la pension.

De la théorie à la pratique

En pratique, la plupart des gens de 25 ans ne se soucient guère d’investissement. Ils conservent leur patrimoine en cash, et dépensent la totalité au moment d’acheter un bien immobilier. Résultat: une épargne qui devient parfois substantielle dort sur un livret d’épargne sans rien rapporter pendant plusieurs années.

Investir le plus tôt possible

Or, si les dépenses de court terme doivent évidemment être assurées par un bon filet de sécurité, investir le plus tôt possible pour le long terme, même des sommes relativement faibles, devrait être une priorité. Pourquoi ? Parce que grâce au phénomène des intérêts composés, l’accumulation de richesse investie à long terme est exponentielle.

10 ans de gagnés = 2x plus de capital accumulé

La preuve par les chiffres : celui qui commence à mettre 5.000€ de côté pour sa pension à 25 ans plutôt qu’à 35 ans accumulera en définitive un capital deux fois plus élevé ! Sachant que la pension légale risque de devenir insuffisante pour les futurs pensionnés, il est impératif de se constituer un capital propre pour assurer son train de vie à la pension. Easyvest a fait le calcul: 800.000€ sont nécessaires pour pouvoir se verser une rente confortable de 5.000€ par mois de 65 à 85 ans. Comme le suggère le graphique ci-dessous, si on commence tôt, c’est loin d’être mission impossible…

Graphique qui démontre l'avantage de commencer à investir le plus tôt possible

N’investissez pas agressivement pour financer votre premier achat immobilier

Selon une étude de la Fédération du Notariat belge, les jeunes de 18 à 30 ans ont effectué près de 30% de l’ensemble des transactions immobilières du pays sur les 6 premiers mois de 2022, alors qu’ils ne représentent que 19,5% de la population majeure. Même si la hausse des taux va sans doute freiner les ardeurs immobilières des jeunes, une part importante de l’épargne des 20-30 ans est vraisemblablement consacrée à ce type d’investissement. Si c’est votre cas, n’investissez pas de façon trop agressive pour le financer. Un portefeuille neutre est plus indiqué pour financer un achat important à 5-10 ans.

Faites confiance au leader de la gestion indicielle en Belgique

L’investissement vous intéresse mais vous ne savez pas par où commencer ? Vous n’avez pas beaucoup de temps à consacrer à la gestion de votre portefeuille ? L’approche passive proposée par easyvest a le mérite de la simplicité et de la transparence : en investissant dans un tracker d’actions mondiales et un tracker d’obligations de la zone euro, vous obtenez le rendement du marché tout en minimisant les frais au maximum. Nos conseillers vous aideront à établir la meilleure allocation actions/obligations pour votre portefeuille, en fonction de votre profil de risque et de vos objectifs. N’hésitez pas à effectuer dès à présent une ou plusieurs simulations pour vous familiariser avec notre approche !

Relisez les autres articles de la série « Investir selon votre âge »: investir à 1 an, investir à 40 ans, investir à 65 ans et investir à 75 ans.

Partager sur Linkedin Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Twitter
Easyvest est une marque d’EASYVEST SA, n° d’entreprise 0631.809.696, autorisée et régulée par l’Autorité Belge des Services et Marchés Financiers (FSMA) comme société de gestion de portefeuille, et comme courtier en assurances, ayant son siège social Rue de Praetere 2/4, 1000 Bruxelles, Belgique. Copyright 2024 EASYVEST SA. La performance passée n’est pas une garantie pour les performances futures. La performance historique, les rendements attendus ou les projections statistiques peuvent ne pas refléter la performance future réelle. Tous placements financiers comportent des risques et peuvent résulter en des pertes.